Passer à la navigation Passer au contenu principal
Toutes les histoires

Le MoMu se raconte

Vue de face de ModeNatie qui est un impressionnant bâtiment blanc
Vue de face de ModeNatie
Annik Geenen

Inspiration gravée dans la pierre : le bâtiment du MoMu traverse les âges 

MoMu hall d'entree
Sonja De Wolf

MoMu aujourd'hui et un aperçu

Kristien Daem

L’architecture du musée date des années 2000 quand les façades d’origine one été respectées, mais l’intérieur a été transformé par l’architecte gantoise Marie-José Van Hee en une construction d’une grande clarté, avec un énorme escalier central.

Studio Dos Santos

Les interventions d’optimisation de l’infrastructure seront réalisées par B-architecten, dans le respect de la signature originale de Van Hee. Ainsi, l’espace du hall d’entrée du MoMu et son escalier monumental en bois seront conservés. Un espace public supplémentaire de quelques 800m² sera créé, avec notamment une vaste zone multi-adaptable et unespace d’exposition fixe dédié à la collection permanente. Ils permettront aux visiteurs d’accéder au MoMu, même lors de l’aménagement d’expositions thématiques et, en période de pointe, offriront simultanément trois récits différents sur la mode, sur quelques 2 000m².

Scènographie Olivier Theyskens
MoMu Antwerp | Stany Dederen

Le Département de mode et Flanders DC déménagent vers des locaux alternatives. Le Bookshop Copyright est conservé et sere même davantage intégré au sein du MoMu. L’exposition ‘Olivier Theyskens - She walks in beauty’ était la dernière expo au musée avant que  le bâtiment ferme ses portes pour sa rénovation.

2002

Ouverture du MoMu en 2002 avec des créations de Patrick Van Ommeslaeghe
Inconnu

Le 21 septembre, un an après l’édition 2001 de l’Année de la mode anversoise, le MoMu (alors) flambant neuf ouvre ses portes. Un grand festival et un gala drainent un public international tandis que, dans le patio du MoMu, un défilé rétrospectif, d’humeur expressive et régalienne, présente le travail d’un ancien étudiant de l’Académie, Patrick Van Ommeslaeghe. La section mode d’Anvers a déjà investi le nouveau bâtiment durant les vacances d’été afin d’y débuter l’année académique 2002-2003 en beauté.

2001 – mai 2001

Boîtes de couleurs pendant Mode 2001 Landed Geland
Wim Wauman

Le matin du 17 mai 2001, Anvers se réveille avec vue sur la façade jaune fluo de la ModeNatie. C’est l’apothéose de l’événement « MODE 2001 LANDED GELAND », organisé sous l’œil créatif de l’icône belge de la mode, Walter Van Beirendonck. Durant les quatre mois qui suivent, des champs de couleurs et des parterres de fleurs vont éclore aux quatre coins de la ville pour mettre l’événement à l’honneur. B‑architecten est chargé de l’intégration parfaite de ces taches vives dans le paysage urbain. En décembre, la librairie Copyright Bookshop est la première à ouvrir ses portes dans le nouveau bâtiment.

1997 - 2000

  • 1/8
  • 2/8
  • 3/8
  • 4/8
  • 5/8
  • 6/8
  • 7/8
  • 8/8

Fin 1997, la ville d’Anvers attribue le bâtiment au Flanders Fashion Institute. Le concept du FFI – la création d’un nouveau centre international de la mode – prend ainsi enfin forme. Dès 1998, le bâtiment sert régulièrement de décor à des événements et expositions organisés par le FFI, à l’instar de Vitrine, Mode Voor Van Dyck (pendant l’année anversoise Van Dyck 1999), etc.

En 1999, l’architecte gantoise Marie-José Van Hee est chargée des travaux de rénovation de la ModeNatie. En 2000, dans le cadre de l’événement Vitrine, de grandes toiles présentant les créations de différents designers anversois sont suspendues. Toujours en 2000, le rez-de-chaussée du bâtiment est utilisé par les étudiants de la section mode de l’Académie royale des Beaux-Arts pour présenter leurs créations de fin d’études. Et en août de la même année, le coup d’envoi officiel de la rénovation de la ModeNatie est donné.

1965 – 1990

Inconnu

Au milieu des années soixante, EBES (l’ancien « De Schelde ») vend le bâtiment à la ville d’Anvers. Les ateliers et les bureaux de « De Beschutte Werkplaats », un atelier protégé fondé par la ville d’Anvers, y emménagent.

1919-1960

À gauche: Antwerp Electricity Company 1919 - 1960. À droite: espace d'exposition du MoMu pendant la rénovation, 2001
à gauche: Archives Elektrabel. à droite: Kristien Daem

Le magasin de prêt-à-porter masculin « New England » est entièrement investi par les locaux de l’association des invalides de guerre et par un bureau de change. La compagnie de gaz et d’électricité « Compagnie de l’Électricité de l’Escaut » (De Schelde) y installe, quant à elle, ses services administratifs et son show-room d’accessoires électriques. L’édifice est alors surnommé « Den Ellentrik » par la population anversoise. En 1950, les bureaux de la société de radiodistribution IMEA intègrent à leur tour le bâtiment.

1908-1910

À gauche: Hotel Central 1894 - 1908. À droite: zone d'exposition MoMu en rénovation, 2001
À gauche: Archive Frans Lauwers. À droite: Bieke Claessens

Durant cette période, la Compagnie Générale Coopérative Charbonnière et 28 autres entreprises vont s’installer autour et au-dessus du magasin New England. En 1910, les bâtiments sont enfin agrandis. Faute de clients, les chambres de l’« Hotel Central » avaient été transformées en 1908 pour accueillir les bureaux de la Compagnie Générale Coopérative Charbonnière, une entreprise active dans le charbon, le ciment et la brique.

1894 – 1908

Hotel Central, 1894 - 1908
Archives Frans Lauwers

Le commerçant Pierre Einmahl déménage sa boutique du Meir dans le nouveau bâtiment de la Nationalestraat. Il ouvre au rez-de-chaussée son magasin baptisé « New England », où il vend du prêt-à-porter pour hommes et enfants. Dans le même temps, un certain A. Bardelli y inaugure un hôtel de luxe, l’« Hotel Central ».

1893

Alphonse Van de Put achète à Hubert Pierquin le terrain libéré par l’élargissement de la Boeksteeg. Il veut y construire un grand complexe à louer. Les plans sont dessinés par l’architecte Ernest Dieltiens, à qui l’on doit également la construction de l’église Sint-Norbertus à Anvers. En plus d’être architecte, Dieltiens donne aussi cours à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers.

1876 – 1884

Ancienne image du bâtiment MoMu en 1902 sous le nom d'Hotel Central
MoMu Nationalestraat
Archives bibliothèque de MoMu

Le 31 octobre, l’administration communale d’Anvers charge l’entrepreneur parisien Hubert Pierquin d’entamer des travaux de démolition dans la Boeksteeg. Des travaux radicaux : il en résulte un boulevard à la parisienne d’environ 15 mètres de large et 700 mètres de long, allant de l’Ijzerenwaag à la Groenplaats. La Nationalestraat est née. Le but de cette rue est de relier la Groenplaats à un tout nouveau quartier aménagé dans la partie sud de la ville. Le Zuid doit devenir un quartier d’inspiration parisienne, avec ses larges voiries et ses maisons de maître. En 1884, il ne reste de la petite place de l’Ijzerenwaag que la statue du poète belge Theodoor Van Rijswijck.

19e siècle

Au 19e siècle, la Nationalestraat s’appelait encore Boeksteeg, tandis que la Drukkerijstraat était connue sous le nom de Voddenstraat. La Boeksteeg, l’une des plus longues rues d’Anvers, s’étendait de l’Ijzerenwaag à la Kronenburgstraat, derrière laquelle se cachait tout un lacis de boulevards et de ruelles. Seule une taverne (dans la Nationalestraat actuelle) porte encore l’ancien nom de la rue pour nous rappeler ces temps révolus.

MoMu est fermé pour cause de rénovations, mais reste ouvert pour vous inspirer à d'autres endroits. Plus d'informations.