Du

Patrons

Le patron est traditionnellement considéré comme un dessin technique et ne présente donc de l’intérêt pour un musée qu’à titre d’objet d’étude. Les musées de mode axent leur politique d’acquisitions et d’expositions sur le produit fini, le vêtement; ils n’exposent, et a fortiori n’achètent donc que rarement des patrons. L’exposition "Patrons" s’intéresse aux aspects techniques, mais aussi artistiques et culturels du patron de vêtement.

  • Lieu

    MoMu - Musée de la Mode Anvers

Description de l'exposition

Le vêtement est créé pour un corps et joue à cet égard un rôle très important dans la définition de la silhouette qui marque une époque. Ce corps est a priori exclu du contexte du musée. Les musées de mode utilisent des mannequins de couturière destinés à donner autant que possible l’illusion d’un corps humain. En même temps, le musée crée un objet, une forme de présentation stylisée qui dans le meilleur des cas fait référence à ce qu’est ou peut être la mode. Mais comment empêcher qu’un musée de la mode se transforme en mausolée, en un lieu nostalgique incapable de mettre en scène la mode autrement que comme une matière morte? Comment traduire le mouvement dans le concept d’une exposition?

Le MoMu utilise lui aussi des bustes et des mannequins pour présenter les pièces d’habillement, mais essaie en même temps de donner sa place au corps dans le contexte d’une exposition. Techniquement, le patron est le passage bidimensionnel entre le corps tridimensionnel et le vêtement lui-même. Chaque patron porte en lui un vêtement potentiel et donc aussi un corps potentiel. La scénographie de Bob Verhelst tente de visualiser l’interaction entre le patron, le corps et le vêtement. 

PATRONS montre aussi des photos de l’artiste Nicole Tran Ba Vang. Corps et vêtement se fondent dans ses oeuvres pour créer une silhouette pareille à nulle autre. Le corps est présenté comme le lieu ultime  de la création, mais le résultat final montre aussi ses paradoxes et ses limites. L’exposition s’accompagne d’une création sonore de Senjan Janssen à partir d’extraits de "Blindspots", un programme pour aveugles et malvoyants. 

Créations de Haider Ackermann, Azzedine Alaïa, Balenciaga, Véronique Branquinho, Pierre Cardin, Hussein Chalayan, Courrèges, Ann Demeulemeester, Dior Haute Couture, Sevin Doering, Angelo
Figus, Jean-Paul Gaultier, Romeo Gigli, Hubert de Givenchy, Christian Lacroix, Martin Margiela, Issey Miyake, Josephus Thimister, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, A.F. Vandevorst, Patrick Van
Ommeslaeghe, Madeleine Vionnet, Vivienne Westwood, Yohji Yamamoto et Yves Saint Laurent.

À la tête de l'expo
Commissaire de l’exposition: Kaat Debo | Scénographe: Bob Verhelst