Margiela, les années Hermès 31.03.17 > 27.08.17

Du 31 mars au 27 août 2017, le MoMu présente pour la première fois une exposition des collections dessinées par le styliste belge Martin Margiela pour la maison Hermès entre 1997 et 2003. Un hommage qui explore aussi les liens, durant ces mêmes années, avec les collections de sa propre marque Maison Martin Margiela. Déconstruction novatrice et luxe intemporel, les deux univers de Martin Margiela constituent le point de départ de l’exposition « Margiela, les années Hermès ».

 

Lorsque, en octobre 1997, Martin Margiela est nommé directeur artistique des collections de prêt-à-porter femme de la maison parisienne Hermès, il est déjà considéré, avec sa propre marque Maison Martin Margiela, depuis près d’une décennie, comme l’un des stylistes avant-gardistes les plus influents. À cette époque, son intérêt pour la déconstruction, le recyclage et la récupération de matières était inédit dans le monde de la mode. Son approche conceptuelle de la présentation et de la vente de ses collections ainsi que sa communication ont bouleversé notre regard sur la mode et sur le système qui la régit, ainsi que notre vision de l’artisanat, de la notion de créateur, de l’innovation et de la distribution.

 

À la fin des années 1990, Jean-Louis Dumas, alors président d’Hermès, engage Martin Margiela pour dessiner les collections de prêt-à-porter femme. Un choix audacieux, en rupture avec les tendances de l’époque dans l’univers de la mode, plus enclin à engager des stylistes « stars ». Hermès crée la surprise en faisant appel à un créateur iconoclaste, qui souhaite rester anonyme et n’a jusqu’alors jamais accordé le moindre entretien. Certains observateurs de la mode questionnent aussi l’adéquation de sa vision déconstructiviste avec le patrimoine emblématique de la maison parisienne.

 

De 1997 à 2003, Martin Margiela instille chez Hermès une vision cohérente et profonde d’un luxe contemporain à travers douze collections consécutives. Confort, intemporalité, tactilité, authenticité, autant de valeurs qu’il partage avec cette maison et qui définissent sa vision de la femme Hermès associée à un style épuré. Sa palette de couleurs sobres et monochromes s’éloigne de l’univers coloré des imprimés Hermès, l’image qu’il crée pour la maison parisienne étonne la presse. Accompagné par l’expertise du studio et des ateliers Hermès, Martin Margiela parvient à épurer à la perfection ses modèles et ses coupes. Il s’appuie sur une recherche approfondie des matières qui, non seulement ajoutent à l’aisance de la femme qui les porte, mais intègrent aussi de nombreuses innovations.

 

L’influence de ses créations pour Hermès laisse encore aujourd’hui son empreinte dans l’univers de la mode. Lors de la semaine de la mode de Paris, édition automnehiver 2016-2017, la presse internationale a qualifié Martin Margiela de « véritable protagoniste » de la semaine de la mode, bien qu’il ne soit plus actif dans le monde de la mode depuis plus de huit ans. L’exposition « Margiela – Les années Hermès » au MoMu en est le vibrant témoignage.

 

© HERMÈS Automne/Hiver 1998 visuel de la campagne publicitaire repeint par Martin Margiela (montre Cape Cod dessinée par Henri d’Origny et bracelet double tour imaginé par Martin Margiela) -photo Thierry Le Goues - design graphique Jelle Jespers