Passer à la navigation Passer au contenu principal
Toutes les histoires

Olivier Theyskens, une odyssée mode

Olivier Theyskens, PE 1999
Julien Claessens

Du 15 juin 2019 au 5 janvier 2020, la Cité de la dentelle et de la mode de Calais présente l’exposition « In praesentia », sous la houlette de Lydia Kamitsis. Sept des créations signature de Theyskens pour la collection du MoMu seront présentées : six robes créées pour Nina Ricci et Rochas, et une paire de chaussures. La Cité de la dentelle et de la mode juxtapose ces pièces contemporaines avec des pièces issues de sa propre collection historique et industrielle.

Julien Claessens & Thomas Deschamps

L’histoire d’Olivier Theyskens donne lieu à de nombreuses interprétations. Un conte de fées pour certains, une fable pour d’autres… La meilleure façon de la décrire est peut-être de parler d’un mythe, d’une « odyssée mode ». La trajectoire de ce créateur belge a été semée d’embûches, aux mains des forces invisibles d’une industrie impitoyable. L’évolution de Theyskens révèle la lutte d’un créateur endurant, déterminé à concilier créativité et caractère commercial, et devenu un symbole pour nombre de ses contemporains confrontés aux mêmes défis.

  • Olivier Theyskens, PE 1999
    1/4
    Julien Claessens
  • Olivier Theyskens, PE 1998
    2/4
    Julien Claessens
  • Olivier Theyskens, AH 1998 - 1999
    3/4
    Julien Claessens
  • Rochas, AH 2003 - 2004
    4/4
    Julien Claessens

La percée de Theyskens a lieu en 1998, lorsque le jeune créateur se rebelle et prend un grand risque. Âgé d’à peine 21 ans, il quitte l’école d’art belge La Cambre pour rejoindre Paris, de vieux draps de lit en dentelle sous un bras et son ambition de lancer sa propre marque sous l’autre. Son premier défilé est non conventionnel, en retard, mais surtout mémorable : des personnes du tout Paris, guidées par des chuchotements à travers la ville, avaient rejoint un entrepôt sale où elles ont immédiatement été charmées par le mélange singulier de références historiques et contemporaines et l’attention remarquable d’Oliver Theyskens pour des détails… souvent étranges. Au lendemain de ces débuts inoubliables, Theyskens est rapidement surnommé le « Prince des ténèbres ». Durant cette même année, il s’associe avec la Reine de la pop, Madonna, dont les passages sur les tapis rouges habillée des créations de Theyskens permettent d’asseoir la position de ce dernier.

Olivier Theyskens - She Walks in Beauty exposition à MoMu, 2018
Stany Dederen

Après quatre ans de prospérité, le vent tourne pour Olivier Theyskens. Les retombées des attentats du 11 septembre 2011 et la perte de ses soutiens financiers le forcent à fermer boutique. Theyskens se retrouve alors en proie à des conglomérats de la mode avides de nouveautés, qui voient en ce créateur très courtisé un atout précieux. Theyskens finit par signer avec la légendaire marque française Rochas, qui lui donne pour mission de revisiter son département mode laissé à l’abandon. Ce qu’il fait. En parvenant à intégrer l’esprit chic de la maison dans un nouveau type de prêt-à-porter, que la presse qualifie de « demi-couture », il présente des collections caractérisées par une attention du détail digne de la haute couture, sans l’implication d’un atelier. Ce sera le talon d’Achille de la marque. Malgré le bon accueil réservé aux collections par l’industrie, les clients ne sont pas prêts pour ce nouveau type de mode, qui connaîtra toutefois une renaissance et un succès tardif dix ans plus tard avec des marques comme Schiaparelli. La corporation met rapidement fin à l’expérience en fermant son département mode et en revendant entièrement la marque en 2006.

Olivier Theyskens - She Walks in Beauty exposition à MoMu, 2018
Stany Dederen

Dès que Theyskens est congédié, un autre géant du parfum le prend sous son aile : Nina Ricci, qui licencie brusquement son précédent créateur Lars Nilsson pour le Belge. À raison. Mais après trois ans de défilés mémorables et de tapis rouges auda-cieux, la crise économique mondiale met fin au règne de Theyskens.

Alors qu’Olivier Theyskens est poussé vers la sortie pour laisser la place à un créateur plus commercial, toute l’industrie de la mode fait part de sa colère et de sa stupé-faction, dont Anna Wintour qui ne manque pas de se faire entendre publiquement. À travers une déclaration inédite dans son éditorial mensuel, elle s’inquiète de voir à quel point l’industrie de la mode sous-évalue ses visionnaires, qui sont pourtant ses plus grands atouts.

  • 1/4
    Monica Ho
  • 2/4
    Monica Ho
  • 3/4
    Monica Ho
  • 4/4
    Monica Ho

À l’issue d’un troisième conflit opposant caractère commercial et créativité, Theyskens quitte Paris pour New York et, plus surprenant encore, la haute couture pour la mode accessible. Il s’associe à la marque commerciale Theory, pour laquelle il crée une collection capsule très facile à porter. Après ce succès colossal, Theyskens est nommé directeur de création pour la marque et poursuit ce mariage réussi entre haute couture et prêt-à-porter. En 2014, Theory et Theyskens, dont les deux noms similaires sont devenus presque indissociables, se séparent à l’amiable.

Olivier Theyskens - She Walks in Beauty exposition à MoMu, 2018
Stany Dederen

Theyskens revient enfin à Paris. Pour la première fois en dix ans, il crée un vêtement en son nom propre : une robe de mariée pour une amie proche, magnifiquement réalisée et représentative de l’amour éternel de Theyskens pour un type de mode bien particulier. Il conserve prudemment sa création à l’écart du marché.

Deux ans plus tard, à l’automne 2016, Theyskens fait un retour discret sur la scène de la mode, sans grand bruit, avec prudence. À l’occasion d’un défilé organisé un après-midi juste à côté de chez lui, dans un appartement parisien plein à craquer, il dévoile une collection exprimant à la fois son immense talent et son expérience durement acquise. Le Prince a maintenant achevé son périlleux voyage et pris la place qui lui revient dans le monde de la mode : sur le trône.

MoMu est fermé pour cause de rénovations, mais reste ouvert pour vous inspirer à d'autres endroits. Plus d'informations.